Expositions - Performances - Projections

Le BAL
Lancement, rencontre et projection
Revue Perspective : Autonomie

Le 17 mai 2024 à 19h

Le BAL invite Maxime Boidy, rédacteur en chef invité de la revue Perspective, à présenter le numéro consacré à la question de l’autonomie.

En dialogue avec les modérateurs des débats publiés dans le nouvel opus de la revue Perspective, il s’agira d’offrir une cartographie des manières dont on peut concevoir la notion d’autonomie en art, en histoire de l’art et en études visuelles aujourd’hui.

Perspective interroge ici l’autonomie à partir de quelques moments clés comme l’essor de la philosophie esthétique au XVIIIe siècle ou encore le formalisme moderniste et les avant-gardes du siècle dernier. Toutefois, peut-on penser cette notion seulement à partir d’usages circonscrits et revendiqués ? Est-il possible d’envisager plus largement les jalons de son histoire ? Historiennes et historiens de l’art, de l’architecture, anthropologues, philosophes et artistes se penchent sur le mythe et la préhistoire de ce concept à travers les liens de l’histoire de l’art aux autres sciences humaines, les rapports de l’art, des œuvres et des artistes aux champs social ou moral et aux luttes politiques, ou encore en approchant les œuvres et les images comme des vecteurs d’émancipation ou des moteurs d’autonomie.

Kunstmuseen Krefeld
Exposition
Museum Without Borders
Art–Design / Dunkirk–Krefeld

Exposition du 28 avril au 8 septembre 2024

L'art, le design et l'industrie se rejoignent à Krefeld ainsi qu'à Dunkerque qui célèbrent en 2024 le cinquantième anniversaire de leur jumelage. Ces croisements sont au cœur des missions des Kunstmuseen Krefeld et du FRAC Grand Large – Hauts-de-France, un des Fonds régionaux d’art contemporain, qui collectionne de l'art contemporain depuis 1982 et le présente dans divers lieux de la région. Dans un échange de collections, une sélection d'œuvres clés d'art et de design contemporain international de la collection du FRAC "emménagera" dans les anciennes résidences, les maisons Lange et Esters. Des projets hors les murs dans l'espace urbain de Krefeld et dans les écoles complètent l'exposition. Ce dialogue international donne vie aux anciennes résidences conçues par Ludwig Mies van der Rohe et souligne l'importance du dialogue entre les disciplines de l'art et du design, à l'intérieur comme à l'extérieur du musée.

Musée Sans Frontières est une collaboration et un échange de collections entre les Kunstmuseen Krefeld et le FRAC Grand Large – Hauts-de-France à Dunkerque.

Commissaires : Katia Baudin & Keren Detton

EH2M-Espace d'art contemporain
Exposition
Prédictions, les artistes face à l'avenir

Exposition du 13 avril au 28 juillet 2024

Qui n'a jamais rêvé de savoir de quoi demain sera fait ?
À travers le monde et le temps, l'humanité tente de percer les mystères de son avenir. Individuelles ou collectives, rationnelles ou non, les prédictions sont multiples. Témoins du monde qui les entoure, les artistes aussi se sont saisis de cette préoccupation du futur.

Du Moyen Âge à l'époque contemporaine, plus de 70 œuvres européennes sont présentées. Oracles, prophètes et prophétesses, astrologie, cartomancie ou encore voyance…

À travers cette exposition, découvrez les moyens de prévoir et d’anticiper l’avenir, souvent conjugués au féminin, et comment ils interrogent les croyances et a priori. À l'heure du dérèglement climatique, des menaces de guerres ou de nouvelles pandémies, le désir de connaître l’avenir et d’influer sur le futur continue de hanter toutes les actions humaines.

Commissaire d'exposition : Marie Deparis-Yafil

Adresse : Hôtel Marron de Meillonnas
5 rue Teynière
01000 Bourg-en-Bresse

ENSA Paris-Val de Seine
Exposition
Rapports de construction

Exposition du 25 mars au 5 avril et du 15 au 24 avril 2024

Prenant la forme de maquettes elliptiques, de plans en devenir, de fragments de constructions ou d’éléments structurels incongrus, les 34 oeuvres réunies dans l’exposition « Rapports de construction », réalisées par 13 artistes, investissent le référent architectural comme un moyen de décrire des relations en les déployant dans l’espace.

Les volumes qui s’y déploient permettent ainsi d’envisager les rapports logiques à la manière de systèmes d’assemblages, de matérialiser des réflexions sous forme de schémas en construction ou d’éprouver des rapports d’équilibre élémentaires qui sont à la base de bien des métaphores. Les pièces rassemblées se présentent comme des supports de pensée, des espaces de spéculation ouverts à l’analogie. En faisant appel aux matériaux emblématiques de l’architecture, elles entendent attribuer une réalité physique à ce qui relève de l’impalpable. Elles donnent à sentir à quel point la pensée a besoin de se projeter dans un espace sensible pour se construire, attribuant des volumes à des relations intangibles pour pouvoir s’en saisir.

Commissaire d'exposition : Formes élémentaires

Archizoom - EPFL
Exposition
Hight Tech Low Tech

Exposition du 12 mars au 13 mai 2024

L’exposition part du postulat que tout bâtiment conçu selon les principes architecturaux actuellement dominants est «zombie», non-vivant, car basé sur des technologies et énergies qui seront bientôt épuisées ou trop coûteuses pour la planète. Cette perspective zombie nous invite à reconsidérer la manière d’appréhender l’architecture, la «dé-projeter» en se réappropriant les outils du penser et du faire.

En sortant la technologie du spectre de l’innovation, l’exposition s’intéresse à des techniques issues de cultures hybrides, localisées, vivantes, basées sur des savoirs et des savoir-faire — entre ingénieur et bricoleur — qui se transfèrent et se contaminent entre disciplines et groupes sociaux. Ni high-tech ni low-tech, ces expériences forment un échantillonnage d’approches minoritaires mais fertiles, pour revoir en profondeur notre rapport au bâti et au projet.

Commissaire invitée : Sophie Dars (Accattone magazine) avec la participation de Carlo Menon

Commissariat Archizoom : Roxane Le Grelle avec la collaboration de Solène Hoffmann

Musée d'art des Grisons
Exposition
Comment le langage invente le monde

Exposition du 24 février au 28 juillet 2024

Le paysage linguistique et culturel des Grisons sert de point de départ pour l'exposition Comment le langage invente le monde. En se concentrant sur une sélection d'œuvres d'artistes nationaux et internationaux, ainsi que sur des artefacts historiques, l'exposition met en lumière le sens du langage et du récit dans la société.

L'exposition Comment le langage invente le monde met en lumière le pouvoir qu'a le langage d'évoquer des idées et des récits fictifs, et comment il influence notre vision du monde. Les thèmes tels que l'identité culturelle, les récits politiques, la migration ou les évolutions linguistiques sont abordés à travers divers points de vue. L'exposition montre comment le langage influence notre façon de penser, d'agir et de comprendre le monde.

Commissaire d'exposition : Damian Jurt